Aller au contenu

Installer QGIS sur Ubuntu, le pense-bête simple et efficace#

📆 Date de publication initiale : 5 janvier 2023

Introduction#

logo Ubuntu

Ça peut paraître idiot dit comme ça, mais je trouve qu'installer le logiciel SIG open source le plus utilisé sur la distribution la plus répandue de l'écosystème Linux pose encore question, voire des difficultés, y compris à des utilisateurs quotidiens des deux outils.

Il faut dire que les notions de dépôts, de paquets, de clés d'authentification etc. ne sont pas faciles à appréhender, surtout quand notre métier c'est de faire de la géomatique, pas de l'administration système ou du packaging.

Géographe domptant un pingouin

Par ailleurs, en plus d'un site officiel de QGIS peu lisible sur la partie installation, en tout cas pour un utilisateur non développeur ou linuxien aguerri, le projet opère régulièrement des changements normaux dans le cycle de vie logicielle, peu visibles mais qui impactent les utilisateurs finaux lambda.

Enfin, on ne va pas râler puisque c'est gratuit, qu'on n'est pas le produit et qu'il n'y a rien de plus susceptible et légitime qu'un bénévole ! Et je sais de quoi je parle 😉 !

Comme je n'installe ni ne réinstalle QGIS tous les 4 matins, je me note la procédure ici histoire de pouvoir la retrouver et la partager facilement.
Vu que c'est un sujet vivant, je tenterai de mettre ce tutoriel à jour de temps à autre mais n'hésitez pas à signaler un souci ou à proposer un ajustement.

Commenter cet article


Prérequis#

  • des droits d'installation
  • une connexion internet ouverte sur https://qgis.org/ et capable d'avaler 1 497 Mo sans s'étouffer, même après les fêtes de fin d'année

Choix#

Avant d'installer, sonne l'heure du choix : quelle version de QGIS ?

Pour ma part, je cherche à installer QGIS LTR (3.22.14 à date) sur Ubuntu LTS (22.04.1 à date) via le dépôt officiel des paquets du projet QGIS.

Oui, j'aime la stabilité.
Oui, le dépôt ubuntugis-unstable porte bien son nom.
Non, les versions non LTR ne sont pas suffisamment stables, surtout celles qui ont moins de 6 correctifs (le dernier chiffre dans le numéro de version).
Je n'ai pas les dernières fonctionnalités qui font le buzz sur les sites qui font de la veille, j'ai des versions de GDAL et de PROJ plus vieilles que ma fille... mais chez moi, ça marche™ 😎.
Et je peux travailler en tout zénitude sans me demander si la prochaine mise à jour va casser quelque chose. 🧘

Les gens qui installent QGIS non LTR

🤹 Les personnes qui installent la version de QGIS non LTR et sans correctif 🤹

Disponibilité des versions

Notez que la version de votre distribution est également importante puisque toutes les versions de QGIS ne sont pas packagées et dsitribuées pour toutes les versions des distributions, notamment pour des questions de dépendances incompatibles ou manquantes. Par exemple, sur une base Ubuntu 20.04, on ne trouve pas de version de QGIS au-delà de la 3.22. Voir ce commentaire et sa réponse.


Dépendances#

On commence par installer le nécessaire pour les différentes étapes d'installation, en considérant que la machine est neuve ou tout comme. Si l'état de votre ordinateur vous évoque d'antiques écuries faites donc un coup de propre avant de continuer.

On met à jour et on installe la trousse à outils de base via le terminal :

sudo apt update
sudo apt install ca-certificates gnupg lsb-release software-properties-common

Ajout du dépôt officiel#

Première étape : on ajoute le PPA officiel du projet QGIS. C'est là que les gentils packageurs du projet QGIS pour Debian et dérivés (dont Ubuntu donc) publient les paquets liés au projet.

Authentification du dépôt#

Pour pouvoir installer quoique ce soit depuis ce dépôt, il faut pouvoir l'authentifier auprès du système.

On va donc télécharger la clé d'authentification du PPA à l'endroit qui va bien, c'est-à-dire dans le dossier dédié aux trousseaux d'authentification du gestionnaire de paquets :

sudo mkdir -p /etc/apt/keyrings
sudo wget -O /etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg https://download.qgis.org/downloads/qgis-archive-keyring.gpg

Référencement du dépôt dans la liste des sources de paquets#

On référence ensuite le dépôt dans un fichier chargé de lister les sources de paquets et qui sera dédié à QGIS /etc/apt/sources.list.d/qgis.list :

echo \
"deb [arch=$(dpkg --print-architecture) signed-by=/etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg] https://qgis.org/ubuntu-ltr \
$(lsb_release -cs) main" | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/qgis.list > /dev/null

On vérifie que le fichier a bien été écrit :

less -F /etc/apt/sources.list.d/qgis.list

Ce qui donne sur Ubuntu 22.04 :

deb [arch=amd64 signed-by=/etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg] https://qgis.org/ubuntu-ltr
echo \
"deb [arch=$(dpkg --print-architecture) signed-by=/etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg] https://qgis.org/ubuntu \
$(lsb_release -cs) main" | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/qgis.list > /dev/null

On vérifie que le fichier a bien été écrit :

less -F /etc/apt/sources.list.d/qgis.list

Ce qui donne sur Ubuntu 22.04 :

deb [arch=amd64 signed-by=/etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg] https://qgis.org/ubuntu

Alternative : le fichier qgis.sources#

Il existe une autre façon de référencer le dépôt dans la liste des sources. Les informations stockées sont les mêmes mais elles ne sont pas structurées de la même façon.

On référence alors dans un fichier /etc/apt/sources.list.d/qgis.sources :

echo \
"Types: deb deb-src
URIs: https://qgis.org/ubuntu-ltr
Suites: $(lsb_release -cs)
Architectures: amd64
Components: main
Signed-By: /etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg" | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/qgis.sources > /dev/null

On vérifie que le fichier a bien été écrit :

less -F /etc/apt/sources.list.d/qgis.sources

Ce qui donne sur Ubuntu 22.04 :

Types: deb deb-src
URIs: https://qgis.org/ubuntu-ltr
Suites: jammy
Architectures: amd64
Components: main
Signed-By: /etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg
echo \
"Types: deb deb-src
URIs: https://qgis.org/ubuntu
Suites: $(lsb_release -cs)
Architectures: amd64
Components: main
Signed-By: /etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg" | sudo tee /etc/apt/sources.list.d/qgis.sources > /dev/null

On vérifie que le fichier a bien été écrit :

less -F /etc/apt/sources.list.d/qgis.sources

Ce qui donne sur Ubuntu 22.04 :

Types: deb deb-src
URIs: https://qgis.org/ubuntu
Suites: jammy
Architectures: amd64
Components: main
Signed-By: /etc/apt/keyrings/qgis-archive-keyring.gpg

Installation de QGIS#

logo QGIS

Allez, tout est désormais fin prêt, on passe à l'installation !
On met à jour la liste des paquets accessibles depuis qu'on a ajouté le dépôt :

sudo apt update

Pour savoir quels paquets liés à QGIS sont disponibles, on commence à taper sudo apt install qgis et on laisse faire l'autocomplétion via la touche Tab :

$ sudo apt install qgis
qgis                      qgis-plugin-grass-common  qgis-server-common        qgis-server-wms
qgis3-survex-import       qgis-provider-grass       qgis-server-dummy         qgis-server-wmts
qgis-api-doc              qgis-providers            qgis-server-landingpage   qgis-sip
qgis-common               qgis-providers-common     qgis-server-wcs  
qgis-dbg                  qgis-server               qgis-server-wfs  
qgis-plugin-grass         qgis-server-bin           qgis-server-wfs3

Paquets commençant par qgis disponibles

Sauf à avoir des besoins particuliers, il est toujours préférable de n'installer que le minimum utilisé. Dans mon cas, ce sera donc qgis... et c'est amplement suffisant, car ça fait déjà du monde :

Dépendances tirées par une installation de QGIS sur Ubuntu


Nettoyage#

Parfois, que ce soit suite à une mise à jour de la distribution, à une mauvaise manip ou en ayant copié/collé une commande depuis un tuto comme celui-ci sans avoir vraiment cherché à comprendre, tout est cassé. Il est alors temps de faire le grand ménage.

GIF technique terre brûlée

On désinstalle QGIS :

sudo apt --purge remove qgis*

Si jamais vous avez joué à un moment avec un dépôt exotique tel ubuntugis, il est aussi recommandé de désinstaller toute dépendance liée à QGIS, notamment GDAL et PROJ dont les conflits de versions peuvent jouer des tours au détours de certains traitements spatiaux :

sudo apt --purge remove gdal-* proj-*

On supprime ensuite les références au dépôt de QGIS qui peuvent encore traîner dans le fichier des sources principales.
Pour cela, on ouvre le fichier :

sudo nano /etc/apt/sources.list

Et on supprime toutes les lignes qui contiennent une référence à QGIS. Toutes. On quitte l'éditeur avec Ctrl+X puis O pour confirmer.

Puis on finit de lessiver les murs et sols :

sudo rm /etc/apt/sources.list.d/qgis*
sudo apt autoremove
sudo apt update

On aère un peu et on repart sur le début de la procédure.


Auteur#

Julien Moura#

Portrait Julien Moura

Géographe "sigiste" de formation, j'ai travaillé sur différentes thématiques et types de structures : gestion des déchets en milieu urbain à Madagascar, foncier d'intérêt général auprès de l'EPF de La Réunion, organisation et la résilience urbaine face aux risques naturels à Lima pour l'IRD, gouvernance et ouverture des données à Isogeo.

Je travaille désormais à Oslandia.
Féru des dynamiques de contributions, je participe activement à Geotribu depuis fin 2011.

Licence Beerware #

Ce contenu est sous licence Beerware (Révision 42).
Les médias d'illustration sont potentiellement soumis à d'autres conditions d'utilisation.

Détails

Tant que vous conservez cette licence :

  • vous pouvez faire ce que vous voulez de ce contenu
  • si vous rencontrez l'auteur/e un jour et que vous pensez que ce contenu vaut le coup, vous pouvez lui payer un coup en retour

Citer cet article :

"Installer QGIS sur Ubuntu avec apt" publié par Julien MOURA sur Geotribu - Source : https://geotribu.fr/articles/2023/2023-01-05_installer-qgis-sur-ubuntu/

Crédits#

Commentaires

Afin de favoriser les échanges constructifs, merci de préférer le pseudonymat à l'anonymat. Pour rappel, l'adresse mail n'est pas exposée publiquement. Consulter la page sur la confidentialité et les données personnelles.
Une version minimale de la syntaxe markdown est acceptée pour la mise en forme des commentaires.
Propulsé par Isso.

Ce contenu est sous licence Beerware Pictogramme BeerWare